Effacer mai 68, annihiler 1945, éradiquer jusqu’au souvenir de 1936 : on va s’en occuper sans état d’âme.

9 milliards de cadeaux pour les grosses fortunes, détentrices de capitaux (actions).

Le gouvernement supprime l’ISF sur les valeurs mobilières (actions dividendes), donc les retire de l’assiette de l’ISF.

Le gouvernement met un plafond de taxation des dividendes, (revenus des actions), ou flat taxe, de 30 %, mais seulement de 12,8 % hors CSG et CRDS, au lieu de 45 % dans l’impôt sur le revenu jusqu'à présent.

Suppression de la taxe de transaction boursière intra day et suppression de la taxe de 3% sur les dividendes.

On part sur une perte de recettes de 9 milliards mais déjà des économistes comme Gabriel Zuckman dans le Monde prévoient une très forte augmentation de cette perte de recette.

Exemple : le gouvernement annonce une perte de recette avec la Flat Taxe de 1,5 milliards, mais certains économistes prévoient 10 milliards.

On s’oriente vers une aggravation du scandale CICE, ce don de 40 milliards par an aux entreprises, sans condition, pour rien.

Et comme le budget de l’état est soumis à la règle d’or des 3 % des traités de l’union européenne, le gouvernement donne de l’argent aux riches et va prendre ailleurs. Soit 9 à 20 milliards qu’on va prendre sur les autres français. On chiffre à 15 milliards les compensations à trouver. On déshabille Jean pour habiller Pierre, donc par exemple, moins 4,2 milliards pour la santé et moins 1,2 milliards pour le logement….

Donc bilan : budget injuste, inégalitaire et favorable aux plus riches. ''What did you expect ?''